LE CLOWN BOITEUX

38 pages de jether
LE CLOWN BOITEUX jether
Synopsis

Votre futur voyage dans une contrée inconnue…

348 lectures depuis la publication le 11 Juin 2018

Les statistiques du livre

  69 Classement
  347 Lectures
  +336 Progression
  5 / 5 Notation
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 7 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Au delà de la forme et du choix du support, votre courageux propos m'a ému jusqu'au frisson. Je me suis laissé porter sur les cimes et dans les antres enchantés de vos espaces matriciels ; là où vous vous sentez exister, confiant et compris ; à l'instar d'un Rousseau sur l'île de Saint Pierre ou sur le lac de Bienne. Vos << chemins noirs >>, pour filer l'analogie avec un opus de Sylvain Tesson, sont des tracés de lumière sublimes, réparateurs, par delà les vertiges ontologiques qui vous font << exister à grand peine >>.
Je partage votre amour immense de la Nature, de l'infinité vivante de ses formes. Vous aimeriez aussi, dites vous, que tout le monde puisse voir ce que vous voyez avec vos yeux. Naturellement, si ce regard était donné à tous, votre sanglier n'aurait pas à craindre le fusil, l'ours la fonte de la banquise, l'abeille le glyphosate, l'ancolie la main du promeneur... Mais ne désespérez pas. Gardez vos affres existentielles à distance ; quitte à repartir encore et encore en gambades sur vos sentiers de l'extase.
J'attends la suite avec impatience. En attendant, bravo Jéther !
Diaconis

Publié le 19 Juin 2018

Jéther, j'ai parcouru votre touchant récit rempli de poésie, de sensibilité, de sincérité, avec une grande émotion et compassion. Merci pour cette lumière.
La montagne est votre amie et ne peut vous décevoir. Vous savez la gravir avec contemplation et un profond respect. Elle vous mérite, qu'elle vous allège et vous apaise l Il me tarde de vous lire encore et encore...

Publié le 16 Juin 2018
5
Bravo cousin ! c'est le fils de Pascal J'aime beaucoup ton style d'écriture qui nous fait voyager au plus profond de la nature aboutissant à une forme de communion contemplative. On sent la personne incomprise essayant de mettre des mots sur ses ressentis pour les transmettre à ceux qui veulent le comprendre ! Belle première partie, à voir la suite
Publié le 16 Juin 2018
5
Sublime, profond. Quand on commence à vous lire, on ne peut plus s'arrêter. J'attends la suite avec impatience
Publié le 15 Juin 2018

Ce type de texte ne me passionne pas mais ici il y a une sincérité qui le rend attachant. Seul problème, le texte n'est pas justifié. Cela gêne la lecture.

Publié le 15 Juin 2018
5
Cher Jether, Merci pour ce voyage extraordinaire. J'ai eu beaucoup de plaisir à lire chacun de vos mots. Bravo, continuez à nous faire partager votre univers.
Publié le 15 Juin 2018

Bravo Jether de nous faire partager ces balades sensationnelles, c'est tellement bien écrit et c'est d'une telle profondeur que vous m'avez fait rever. Merci de m'avoir éclairée....

Publié le 14 Juin 2018
5
Aller chercher la force mentale dans l'épuisement physique pour découvrir notre spiritualité... Les capacités humaines sont sans limite à celui qui sait écouter, respecter et s'enrichir de la nature qui nous guide.... Mille Bravos Jether pour ce récit, bouleversant, un brin déroutant, rempli de sensibilité et de clairvoyance. Poursuivez vos écrits Jether, j'ai hâte de lire la suite... Sophie d'Annecy ;-)
Publié le 13 Juin 2018
5
Surprenant et fascinant. Des marches méditatives qui font penser aux pèlerins en quête de soi. Chanchan
Publié le 13 Juin 2018
5
Quel voyage mais sommes nous seulement rentré? Sur les épaules du géant endormi je continu de rêver. Merci Peace
Publié le 13 Juin 2018

@jether
J'ai aimé, je ne sais pas quoi dire d'autre sans délayer mais j'ai vraiment aimé

Publié le 12 Juin 2018
5
Salut Jéther, Bravo pour cette introduction très prometteuse. J'ignore vers quelle destination va nous emmener ce voyage, et quelle sera cette énigmatique "aurore bleue", mais il risque d'être passionnant. À bientôt et, comme diraient les Compagnons: Força !
Publié le 11 Juin 2018